02 juin 2010

SI VAS A CALATAYUD

 

 

 

Si vas a CALATAYUD, après le Tunnel de VIELHA, tu mets cap au Sud, l'eau court sur le versant espagnol des Pyrénées, l'homme la retient avec des lacs dont l'eau nourrit les villes, donne la vie plus loin dans d'autres vallées et la prend parfois sur place à certains villages dont les terres ont été submergées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Villages fantômes où perdure le souvenir des disparus...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"L'entendez-vous, l'entendez-vous, le bruit de l'eau sur les cailloux..."

Les chevaux de fer écoutent à longueur d'année le bruit de l'eau de la rivière ESTERA en contrebas, sans se soucier du jour où l'eau ne saurait plus couler. Ô l'heureux silence figé des statues...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Demain, si vous êtes bien sages, on vous fait découvrir CALATAYUD, puis le fabuleux oasis du Monasterio de Piedra. Heureux voyageurs nous sommes de pouvoir ainsi vous emmener vers le Sud avec nous. Musique, maëstro :

http://www.youtube.com/watch?v=gmLFgKwo5jc

Une belle chanson de notre enfance où il est question d'une belle Dolores Peinador née à Calatayud en 1818 et disparue à Madrid en 1894 :

Por ser amiga de diversiones
Por ser alegre en su juventud
En coplas se vio la Dolores
La flor de Calatayud

Y una coplilla recorrió España
Pregón de infamia de una mujer
Y el buen nombre de aquella maña
Yo tengo que defender


Si vas a Calatayud
Si vas a Calatayud
Pregunta por la Dolores
Que una copla la mató
De vergüenza y sinsabores
Di que te lo digo yo
El hijo de la Dolores


Dice la gente de mala lengua
Que por su calle la ven pasar
No saben su padre quien era
Dolores la del cantar

Yo la quería con amor bueno
Mas la calumnia la difamó
Y no supo limpiar el cieno
Que la maldad le arrojó

 

 


 

Posté par chiloedream16 à 19:43 - Permalien [#]